Tattoo: Le Vilain Petit Android De HTC

17 décembre 2009
Tattoo: Le Vilain Petit Android De HTC

En arrivant en France, je me suis pris un Samsung Galaxy. Vu que SFR m’a coupe ma ligne et que le Galaxy n’est pas débloquable pour le moment, je me suis pris un HTC Tattoo avec Bouygues. Le premier avantage du Tattoo par rapport au Galaxy, c’est que le Galaxy est un Android 1.5, et le Tattoo est un 1.6, et franchement ça fait une grosse différence ces petits chiffres. Je remercie SFR de m’avoir coupé mon compte sans préavis, ça m’a permis de réparer cette petite erreur sans payer les 24 mois d’engagement.

Le HTC Tattoo est un téléphone sympa, mais je trouve que HTC s’égard un peu dans les réseaux sociaux intégrés au téléphone, dans l’interface utilisateur, ainsi que dans la compatibilité avec les applications du marché Android. Voici donc mon petit rapport sur le HTC Tattoo.

Les réseaux sociaux intégrés

Aie aie aie! Quelle grosse erreur de la part de HTC d’essayer de prendre le pas sur la liberté que les utilisateurs ont avec le marché Android. Lors de la première utilisation du téléphone (et ensuite accessible via les settings), HTC vous demande vos identifiants Facebook, Twitter et Flickr. De cette manière, l’utilisateur peut communiquer directement avec ses amis sans passer par une application téléchargée.

Il y a plusieurs problèmes à cette situation:

1. L’intégration Facebook par HTC est nulle: On ne peut pas se promener librement sur le profil de nos amis, voir leurs status updates, commenter, etc… De plus, à chaque fois que l’on reçoit une notification provenant de Facebook, en cliquant dessus, on tombe automatiquement sur les photos de la personne, et c’est extrêmement difficile de s’en echapper.

2. HTC croit pouvoir lier les contacts du contact book avec les contacts Facebook. Cependant, l’utilisateur doit manuellement associer tous ses contacts. HTC n’a pas développer quelque chose suffisamment intelligent pour que ses utilisateurs fassent: « wow, trop bien! »

3. Des entreprises dirigées par les meilleurs entrepreneurs du Web dépensent plusieurs centaines de milliers de dollars par mois afin de développer des applications pour Facebook et Twitter (Seesmic, Tweetdeck). Pourquoi HTC s’est-il donc dit qu’il pouvait faire mieux, alors que la boite est spécialisée en hardware mobile. Les gars, l’intégration d’applications sociales dans votre téléphone est affreuse. Très mauvaise stratégie!

L’interface utilisateur

Bienvenue dans le nouveau Star Trek, version sous-marin. Je ne connais pas l’âge de l’équipe en charge du design de l’interface utilisateur, mais ça doit pas monter bien haut. L’interface est recouverte de grosses barres grises graissées d’effets embossed affreux. Il y en a une en bas sur l’écran homescreen. Pareil lorsque l’utilisateur sort le téléphone de l’état de veille.

Le design du téléphone est pas vraiment mieux: Epais, gris, carré, bords arrondis. L’interface « grid » de l’album photo est repoussante. Contrairement au Samsung Galaxy, le Tattoo n’a pas de flash (donc oubliez les photos après le coucher du soleil).

Bref, au lieu de faire léger comme le iPhone, le Tattoo de HTC fait lourd:

htc tattoo android

Compatibilité avec applications du marché

Le problème pour les développeurs Android que les développeurs de iPhone n’ont pas, c’est la compatibilité avec plusieurs modèles de téléphone, et plusieurs versions d’Android. Dans le cas du Tattoo, tout d’abord, mon application préférée pour Twitter, Loquacious, n’est pas disponible sur le marché.

L’autre problème, beaucoup plus embêtant, est que l’application officielle de Facebook pour Android est elle aussi absente du marche sur Tattoo. La seule alternative, pas trop degueu non plus, c’es la version light de Babbler, une app que j’ai utilise sur mon G1 jusqu’a ce que Facebook n’offre sa propre app.

La carotte, c’est que si l’utilisateur ne connait pas Babbler, alors il va simplement utiliser l’application pourrie Facebook que HTC a intégré dans le téléphone.

Franchement, Facebook devrait mieux policer ce qui se fait autour de son réseau social, car HTC arrive à tourner Facebook en quelque chose d’indigeste, et c’est tout le monde qui y perd. Surtout, Facebook devrait s’assurer que leur application est compatible avec tous les modèles Android, je sais pas, juste histoire d’affirmer leur leadership dans le mobile ‘n social.

De manière générale, les choses tournent plutot bien sur le Tattoo. J’aurais préféré que HTC reste sur ses terres de hardware comme il l’avait fait avec le g1, au lieu d’essayer quelque chose qui n’a pas beaucoup d’intérêt stratégique pour eux. Enfin… le Tattoo devrait disparaître bien vite avec l’arrivée du Milestone et les versions 2.0 d’Android.

Les commentaires sont clos.