Madmagz : c’est enfin simple de créer un magazine!

19 mai 2010
Madmagz : c’est enfin simple de créer un magazine!

A fortiori, l’explosion du Web laissait présager la disparition des supports papier classiques. Cependant, force est de constater que nous y tenons à notre papier, et que celui-ci reste un support de communication visuelle toujours inégalé selon les contextes. Au lieu d’anéantir l’impression papier, le Web en est devenu un accélérateur commercial: Des entreprises telles que Lulu ou Blurb avait flairé cette tendance, et jouissent aujourd’hui d’une position confortable sur le marché du eprinting. D’autres entreprises surpassent de loin ces petites startups dans le secteur du eprinting, tels que les fournisseurs en ligne d’impression de support de communication professionnelle (cartes de visite, etc…), ainsi que les services de tirage photo. Certaines de ces entreprises justifient des revenus annuels dépassant les centaines de millions d’euros.

Les nouvelles opportunités ne manquent pas sur ce marché en plein devenir, et Madmagz en est la preuve. Lancé depuis 4 mois, Madmagz est un service créé par La Fée Du Net, une startup parisienne vouée au développement de services Web qui simplifient la vie. Madmagz illustre bien cette philosophie de simplicité: Le site Web propose de créer un magazine format A5 de 4 à 72 pages en quelques tours de main. Les opérations requises pour la création d’un magazine sont simples et accessibles pour toute typologie d’utilisateur du Web. Sur Madmagz, il suffit simplement de choisir les différents modèles de pages à votre disposition (intro, édito, sommaire,…), et d’y insérer vos textes et vos photos. Une fois le contenu du magazine compilé, celui-ci est disponible en trois formats différents:

1. Au format Flash via une page Web, gratuit;
2. Au format PDF téléchargeable, 9,90 euros;
3. Au format magazine papier, tarif variable selon le volume d’impression.

Le site Web marche parfaitement bien, et le rendu graphique est très satisfaisant. Le nombre de modèles de page proposé est un peu léger, mais tout utilisateur peut formuler une demande de personnalisation à tout moment en contactant l’équipe de Magmaz directement. Je ne saurais aujourd’hui identifier un concurrent direct à Madmagz.

Comme nous l’a confié Youssef Rahoui (video), fondateur de Madmagz, sa startup a déjà généré un nombre non-négligeable de ventes en juste quatre mois d’existence. Confiante, l’équipe est aujourd’hui à la recherche de fonds qui serviront majoritairement au déploiement marketing et à l’embauche de talents.

L’originalité de Madmagz, et ce qui fait sa simplicité, c’est d’avoir couplé outil de création gratuit et distribution papier. La startup élimine ainsi deux barrières à la création de magazine: La possession d’un logiciel de mise en page (Quark, Indesign) pour créer un magazine, et la connaissance du marché de l’imprimerie. Madmagz démocratise la création du magazine papier.

En termes de croissance, il est interéssant de se demander quelles sont les plus grosses opportunités commerciales pour un produit tel que Madmagz: Le logiciel de création de magazine en ligne peut être un axe de développement prioritaire, mais j’en doute, car je ne vois rien de très compétitif pour le moment à ce niveau là. Sans avoir à trop se concentrer sur le logiciel, Madmagz pourrait se focaliser sur ses prix, et profiter de sa position de pionnier pour choisir sa position sur le marché à sa guise. Vu qu’il existe déjà des géants du eprinting, il semblerait aussi plaisible d’imaginer Madmagz en marque blanche et intégré à des sites d’impression à fort trafic. Madmagz pourrait aussi se faire une place bien douillette au sein de sites Web type ezine.

Le marché de l’impression en a pris un coup avec la chute de la presse papier. Madmagz illustre de quelle manière la simplicité d’un site Web peut faire ré-accroitre la demande en impression papier. Les magazines qui sortent de Madmagz sont verts, et la possibilité d’acheter un petit nombre de tirages permet là aussi de gagner au niveau écologie.

21 Commentaires »

  1. Joseph 7 février 2011 at 20 h 56 min - Reply

    « Il nous reste des trucs à débuguer »

    En effet…

  2. Youssef 23 mai 2010 at 10 h 43 min - Reply

    @ Ted

    Vous confondez la date de création de la société et la date de lancement du site, qui a suivi un an après. La société a été crééé en décembre 2008, mais le site n’est en ligne que depuis Noël 2009. Donc en fait, cinq mois maintenant. La preuve : les articles de presse ne commencent que depuis le début de l’année (http://madmagz.posterous.com/on-parle-de-nous).

    « mad­magz au bout d’un an est a bout de souffle et n’a pas trouvé son public » : d’où tenez-vous cela ? On compte au contraire près de 3000 utilisateurs, entre 20 et 30 par jours et une trentaine de clients.

    « si vous pas­sez par un info­gra­phiste » ; « en allant voir un petit impri­me­rie cela revient bcp moins cher »
    Vous n’avez pas compris le concept : c’est précisément pour éviter aux personnes cette recherche, cette auto-formation, ces négociations, que l’on a lancé le site. Pour ceux à qui cela ne pose pas de problème, Madmagz n’est pas pour eux.

    « si les tarifs était vrai­ment per­for­mant »
    La version Web est gratuite et est utilisée par des centaines de personnes. Trouvez le moyen de créer un magazine Web gratuitement dans une maquette réalisée par un profesionnel.

    « les prix sont car­ré­ment exces­sif »
    Vous comparez Madmagz à un imprimeur, ce que nous ne sommes pas. La vraie comparaison, c’est prix de réalisation de maquette + impression + publication Flash vs Madmagz. Et je ne parle même pas du temps passé à rechercher un graphiste, un imprimeur, à s’initier aux différents types de papier, etc. Par exemple, un graphiste, c’est au moins 250€ par jour, et pour réaliser une maquette, il faut au moins deux ou trois jours. Ajoutez donc ce prix à des personnes qui ne veulent qu’imprimer en 50 exemplaires.

    Par ailleurs, je suis sûr que vous serez ravi d’apprendre qu’à la fin de la semaine prochaine, grâce justement au bon démarrage de l’activité, on a pu renégocier les tarifs à la baisse avec notre imprimeur.

  3. ted 23 mai 2010 at 9 h 27 min - Reply

    A revoilà madmagz.. ce que j’aime c’est « Lancé depuis 4 mois, Madmagz est un ser­vice créé » …mdr.. j’adore car ça fait toujours 4 mois que c’est lancé et cela depuis 1 an… je crois surtout que madmagz au bout d’un an est a bout de souffle et n’a pas trouvé son public et cherche déséspérement des actionnaires pour essayer de continuer une aventure mal au point.. Si depuis 1 an ce produit ne décolle pas c’est pour plusieurs raison.. l’idée en elle même aurai pu etre bonne pourquoi pas.. sauf que voilà les prix sont carrément excessif et qu’en allant voir un petit imprimerie cela revient bcp moins cher ! et si c’est juste pour faire qq tirage la encore même des copy top sont moins cher ! si vous faites une études comparative vous allez de suite voir que ces hyper cher ce que propose magmagz ..non seulement vous allez le faire vous même sans etre sur d’avoir un véritable resultat pro alors qu’en regardant bien et cherchant bien si vous passez par un infographiste par exemple ou autre ou par l’imprimeur ou tout autre ben on arrive a qq chose de bien moins cher et pro sur ..
    l’idée aurai pu etre sympa c’est vrai, mais si les tarifs était vraiment performant! ce qui nest pas le cas!

  4. Youssef 21 mai 2010 at 4 h 47 min - Reply

    @Jonathan

    Je ne suis pas développeur mais je ne suis pas sûr qu’on puisse obtenir l’effet de feuilletage par les moyens que tu proposes. Les visionneuses utilisent Flash à ma connaissance. Cela dit, l’un n’empêche pas l’autre et on pourrais, par exemple, proposer le HTML5, via l’API de Scribd.

  5. Jonathan 21 mai 2010 at 3 h 38 min - Reply

    Je pensais pas forcément à l’iPad par rapport au flash, je m’étonnais de la décision stratégique de faire ceci en flash aux vues des difficultés (accessibilité, coût) par rapport à une solution xhtml css javascript.

  6. Youssef 20 mai 2010 at 21 h 16 min - Reply

    @ Jonathan

    Quand on a lancé, Noël 2009, il n’y avait pas encore l’iPad :) Et puis, quand même, Flash est très largement utilisé. Maintenant, c’est clair qu’il faut regarder du côté aussi d’HTML5.

  7. Jonathan 20 mai 2010 at 19 h 16 min - Reply

    Sympa mais autant je comprends le PDF autant je comprends pas le choix du Flash.

  8. Jb 20 mai 2010 at 13 h 08 min - Reply

    Très belle idée ! Simple et efficace !

  9. Youssef 20 mai 2010 at 6 h 24 min - Reply

    @ Stanislas

    Ah bonne idée ! Quand on aura les sous :( Entre-temps, tu peux te pencher sur ce site : http://www.printcasting.com : intègre des flux RSS dans des templates de magazines.

  10. Stanislas 20 mai 2010 at 1 h 57 min - Reply

    @Youssef : A quand une API pour permettre l’agrégation automatique de contenus (flux rss par exemple…) dans le magazine ?

    Just saying…

  11. Youssef 19 mai 2010 at 18 h 38 min - Reply

    @ Fabrice

    Oui, il n’est légitime de parler des entreprises que dans des cas de scandales !

  12. Karim Bouras 19 mai 2010 at 18 h 08 min - Reply

    entièrement d’accord Fabrice…
    quand on voit ce genre de réactions « à deux balles » (excusez du langage mais je trouve pas mieux…) . L’entreprise en France …c’est mal…c’est le diable…dommage !
    MErci pour l’article fort intéressant, bon vent à madmagz pour votre projet !

  13. Youssef 19 mai 2010 at 17 h 35 min - Reply

    @Xavier Merci de cet article, juste et bien écrit.

    @ Pascal

    1) la startup “élimine” deux métiers.
    Faux. Les maquettes sont créées par des graphistes, que nous payons. On a aussi un projet dans les cartons qui pourrait même augmenter leur activité de façon massive.

    Quant aux imprimeurs, on en fait travailler un justement ; et si j’en crois le nombre qui me sollicite, ils ne pensent pas comme vous.

    2) Que vient faire la “démocratie” là-dedans ?
    Démocratiser, au sens courant : rendre accessible au plus grand nombre. C’est le cas.

    Mais même au sens noble, l’expression reste juste. La liberté d’expression des citoyens est une valeur clé dans une démocratie. Or le média magazine est un moyen d’expression, et ce moyen était jusque là réservé à des personnes qui en avaient l’expertise ou les moyens (agences de com, éditeurs de presse, graphistes, grandes entreprises…). Donc faciliter l’accès à ce média favorise la liberté d’expression, donc la démocratie.

    3) un business plan d’une banalité fort rassu­rante pour ses actionnaires
    Comprends pas. Comprends pas pourquoi il devrait être inquiétant. De toutes façons, ce qui compte, c’est qu’il soit viable, et il ne l’est que si les utilisateurs l’acceptent.

  14. thomasferreuil 19 mai 2010 at 16 h 41 min - Reply

    Excellente publicité pour cette entreprise. J’espère qu’elle vous a donné beaucoup d’argent.

    • Fabrice Epelboin 19 mai 2010 at 17 h 51 min - Reply

      @thomasferreuil

      Non Thomas, pas un sou. C’est marrant comme on a systématiquement ce genre de remarques, avec, en off, une nuées de startups qui demandent pourquoi les blogs ne couvrent pas l’actu des startups Françaises… Je crois que Thomas nous donne la réponse : entrepreneurs, vous n’êtes pas les bienvenue en France. Allez innover et créer des emplois ailleurs.

  15. MlleDuclic 19 mai 2010 at 14 h 16 min - Reply

    Mais quel est l’intérêt de publier aujourd’hui en PDF ? Surtout quand on est pure-player …

    • Fabrice Epelboin 19 mai 2010 at 14 h 20 min - Reply

      Portable Document Format ;-) Un pdf peut se lire sur n’importe quoi ou presque, certes, du point de vue multimédia, on fait mieux, mais ce format est devenu universel, c’est tout de même un gros atout…

  16. leafar 19 mai 2010 at 12 h 12 min - Reply

    Je réalisé actuellement le dossier de presse de ma société sur madmagz et je confirme la simplicité d’utilisation et le fait que la solution est adapté aux PMEs

  17. Patrick 19 mai 2010 at 11 h 47 min - Reply

    « La star­tup élimine ainsi deux bar­rières à la créa­tion de maga­zine… »

    Dans la vraie vie, la startup « élimine » deux métiers.

    « Madmagz démo­cra­tise la créa­tion du maga­zine papier. »

    Que vient faire la « démocratie » là-dedans ?

    « L’originalité de Madmagz », c’est surtout d’avoir un business plan d’une banalité fort rassurante pour ses actionnaires

Publiez un commentaire »