Tuer les cartes de visite

Date : 2010/11/09 In - Édito techno - Tags :
carte de visite

Quand j’ai débuté avec mon entreprise, je ne voulais pas imprimer de cartes de visite: je générais la plupart de mes contacts/prospects via emailing, les blogs et les réseaux sociaux. Par souci d’écologie, j’ai toujours préféré ultracibler mes communications avec des emails bien personnalisé, plutôt que d’arroser ma cible de bouts d’arbres (les cartes de visite) essentiels pour la survie de l’espèce.

Cependant, progresser au sein d’un marché se fait aussi en serrant de la pince dans les évènements de réseautage. Dans ce contexte de speed networking, la carte de visite reste l’outil le plus efficace pour rester en contact malgré une brève rencontre.

Des solutions plus techno sont déjà arrivées sur le marché, telles que l’application mobile Bump, qui permet l’échange de contacts en tapant deux téléphones l’un contre l’autre. Le concept est bon, mais cette solution ne pourra devenir mainstream que si l’application devient native dans la majorité des OS mobile. Aujourd’hui, ce genre d’appli ne fait pas le poids à côté d’une bonne vieille carte de visite.

Comment tuer la carte de visite? Comment se débarrasser de cette mauvaise habitude de couper des arbres pour promouvoir son entreprise?

Personnellement, j’ai une carte de visite pour l’entreprise chez laquelle je travaille aujourd’hui. On ne m’a pas demandé mon avis, et je ne vais pas commencer à faire la guerre aux pratiques conventionnelles. Par contre, pour tout ce qui concerne mes affaires perso, je n’imprime aucune carte de visite, aucune brochure, rien, nada. Pour me contacter, il suffit de me Googler et toutes les infos nécessaires sont disponibles en première page. Be the change you want to see.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *