Récolter des milliers d’adresses gmail en quelques clics avec Twitter

Pour vous amis spammeurs, il peut parfois être compliqué de trouver de nouvelles sources d’adresses email, surtout lorsqu’on ne désire pas y dépenser un sous. Heureusement, l’internaute moyen est bien naïf et travaille pour vous à générer en permanence des nouvelles listes d’adresses email actives. La démarche proposée est très simple et accessible à tous, donc mon conseil pour vous autres: ne partagez pas votre adresse email sur Twitter!

Le principe est simple: sur Twitter, toutes les deux minutes, un utilisateur va partager dans son flux une adresse email dans le but de la partager avec un/des follower(s). Cependant, il est ô combien trop simple de retrouver ces tweets quand l’adresse email inclut un nom de domaine unique à son système d’emailing comme… Gmail. Effectivement, à l’instar de yahoo.com, live.com, et autres, lorsque l’on trouve un tweet qui contient « gmail.com », on peut être sûr que ce tweet contient une adresse email.

Du coup, faites-en vous-mêmes l’expérience, rendez vous sur le moteur de recherche de Twitter et recherchez « gmail.com ». Comme vous pouvez le constater, le flux d’adresses email partagées par les utilisateurs ne s’arrêtent simplement jamais:

gmail twitter

Maintenant c’est bien gentil cette affaire mais il n’est pas question de traiter chaque tweet l’un après l’autre pour en extraire les adresses email. Je recommande alors de vous rendre du côté de Tweet Archivist, un système d’archivage de tweets. Entrez « gmail.com » dans la barre de recherche, et Tweet Archivist recherche pour vous tous les derniers tweets contenant le mot-clé cherché:

gmail tweet archive

Comme vous pouvez le voir, Tweet Archives m’a retrouvé presque 1500 adresses gmail.com! Je vous recommande ensuite de télécharger le fichier en Excel pour avoir accès à toutes les données collectées par Tweet Archivist, et d’utiliser 2-3 formules malines pour cleaner ce fichier Excel et ne garder que des adresses email dans une colonne, et des comptes Twitter dans une autre.

Après, ce que vous faites de ce fichier, ça ne regarde que vous. Par contre, il me semble que c’est de la responsabilité de Twitter de sensibiliser ses utilisateurs au partage de données sensibles tels que l’adresse email, car il y a fort à parier que les adresses email partagées dans les tweets sont les mêmes adresses qui ont été utilisées pour créer les comptes qui ont servi à tweeter ces adresses email. En d’autres termes, une belle faille de sécurité…

Interview sur Resonews (livre e-réputation)

resonewsAlbéric Guigou, Gael Mallet, Matthieu Rossi et Xavier Vespa ont écrit un livre sur l’e-réputation. Ils expliquent et informent à travers cet ouvrage les méthodes et outils pour l’e-réputation des individus et des entreprises.

En dehors de l’aspect technique de l’e-réputation, les auteurs traitent de l’aspect juridique et de l’esprit philosophique. Ils nous livrent leur propre définition de l’e-réputation : « c’est l’influence que produisent les informations disponibles sur internet vous concernant vous-même, votre organisation ou vos produits. Ces informations peuvent prendre différentes formes : avis, articles, photos,vidéos, etc. » Les auteurs expliquent qu’une e-réputation s’influence mais ne se contrôle pas. L’influence se fait à travers la création de contenu qui sont partagés par les internautes sur les réseaux sociaux, les blogs et les sites.
Regardez les vidéos de présentation de deux des auteurs du livre E-réputation :

Nous vous recommandons ce livre si vous cherchez à comprendre l’e-réputation. Il est en vente au prix de 29 euros.
Amaury de Laurens