Immobileaks indignez-vous

Locataires, indignez-vous!

Ces dernières semaines, des cas répétés d’expulsion en période de trêve hivernale de logements n’atteignant pas les 9m2 ont provoqué des réactions d’indignation dans l’opinion publique. Sans parler que les loyers des victimes étaient exorbitants. Face à ce malaise social, le pouvoir politique a répondu en assurant que des solutions allaient être déployées pour tacler le problème.

Seulement, comment faire pour détecter les cas d’abus et y répondre? A priori, aucun outil n’a été développé par le gouvernement pour repérer les locations abusives. La ministre du logement Najat Vallaud-Belkacem a elle-même déclaré au micro de RTL qu’il faut « renforcer le contrôle des pratiques illégales des propriétaires, parce qu’aujourd’hui on les apprend trop tard ». Si certains locataires ne souhaitent pas dénoncer la précarité de leur logement, nous sommes très nombreux en France à nous plaindre de vive voix sur l’état du logement que nous louons. Malheureusement, nos plaintes ne rencontrent que trop peu d’écho.

Et pourtant combien sommes-nous à louer un bien immobilier qui ne respecte pas les normes, la loi, et la dignité humaine de manière générale? Personnellement, j’ai trop rarement vécu dans un appartement sans reproche. Par contre, j’ai été trop souvent locataire d’un bien immobilier qui possédait une ou plusieurs anomalies majeures. C’est pour répondre à ce besoin de dénonciation d’une situation indignante que le site Immobileaks a été créé. Immobileaks permet de laisser un commentaire sur n’importe quel bien immobilier. L’objectif d’Immobileaks est de fournir une plateforme d’expression et de détection des abus locatifs.

Immobileaks est né d’un mal que les propriétaires ont eux-mêmes perpétué sur le marché de l’immobilier, en préférant l’avarie à la dignité de leur prochain. Les propriétaires loueurs de leurs biens ont une énorme responsabilité sociétale, et avec Immobileaks, il leur sera de moins en moins possible d’y échapper.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *