LinkedIn ouvre ses bureaux, annonce au Shangri La Paris

Linkedin france lancement

Hier soir, Jeudi 17 mars, LinkedIn organisait une petite soirée très privée dans le nouveau palace parisien Shangri La Paris. L’ambiance était très select, VIP, avec petits fours et trois serveurs pour chaque invité. Loic Le Meur était là pour mettre un peu de hype dans tout ça. Un tirage au sort a aussi permis à un des invités de passer la nuit dans une des chambres du palace au frais de LinkedIn.

Il n’y avait pas grand chose à annoncer sachant que la news des nouveaux bureaux à Paris avait déjà fait le tour de la presse pendant la journée, mais ce fût l’occasion de rencontrer quelques employés LinkedIn ainsi que quelques professionnels du monde des RH. Par contre, je regrette une petite chose: J’ai été invité en tant que blogueur, et à ce titre, rien n’a été organisé pour me faciliter la capture de contenu. J’avais ma Flip Cam, donc je ne suis tout de même pas parti les mains vides:

Mon utilisation de Foursquare sur Libération.fr

libération

libération

En Janvier 2009, je me suis rendu dans les locaux de Rateitall pour faire une interview video avec son fondateur Lawrence Coburn. Notre rendez-vous s’était très bien passé (je connaissais déjà Lawrence depuis un moment), et au moment où je m’apprêtais à partir, ce dernier m’interpella pour me dire: « the next big thing on the Web is Foursquare, so get on it fast. »

Un an et demi plus tard, je vis et j’utilise Foursquare à Paris, et je suis contacté par une journaliste d’écrans.fr/Libération pour comprendre quelle utilisation je fais exactement de Foursquare. Je n’ai pas été contacté pour mon volume d’utilisation de l’application, mais plutôt car cela fait un moment que je maronne le nom Foursquare dans ma barbe. Comme disent les vieux loups entrepreneurs du Web, « soit faut être le premier, soit faut être le meilleur ». Je plaide pour l’argument numéro 1.

Je vous laisse découvrir l’article qui a été publié suite à notre petit entretien:

Libération.fr: «Je suis "mayor" de la tour Eiffel»
Deux internautes inscrits sur Foursquare expliquent l’usage qu’ils en font…

Google Chrome Envahit Paris

google chrome gare montparnasse

Depuis 2010, Google Chrome fait sa com dans les lieux publics parisiens. De toute évidence, Google veut que tout le monde sache que Chrome est un navigateur Web qui ne crash (hem) jamais.

Alors que Google est connu en ligne pour ses petits encarts publicitaires discrets, la multinationale américaine va bientôt être plus connue pour ses grosses affiches envahissantes. Pour preuve la photo ci-dessus capturée dans la gare Montparnasse cette semaine.

Avec ca, si Chrome ne gagne pas vite en adoption, c’est vraiment que l’affichage ne sert à rien dans la guerre du Web.

Fousquare Paris A Besoin De Vous!

foursquare profile xavier

foursquare profile xavier

Il y a presque deux mois, je me suis décidé à me mettre a Foursquare à Paris. Foursquare, c’est cette nouvelle application mobile qui permet aux utilisateurs de se check-in chaque fois qu’ils se rendent dans un lieu différent. L’application est organisée en forme de jeu, où des récompenses virtuelles sont décernées aux utilisateurs les plus ferrus.

Foursquare se développe bien aux Etats-Unis, mais je trouve sa croissance à l’internationale un peu précipitée, et pas très bien controlée. A Paris, Foursquare est amusant car unique, mais manque de plusieurs éléments:

1. Le nombre de lieux à check-in dans la banque de données Foursquare est assez limité. Paris comporte un nombre incalculable de commerces et de lieux de vies, et au grand maximum Foursquare en a répertorié 500 pour ses utilisateurs parisiens. Chaque utilisateur peut entrer lui-même une nouvelle addresse dans la banque de données, mais ceci ne la rendra pas visible aux yeux de tous (j’imagine que Foursquare a automatisé son systsème de vérification de nouvelles addresses, et attends que plusieurs utilisateurs entrent les mêmes infos pour confirmer la validité de l’addresse). Donc on ne peut pas encore jouer à Foursquare à Paris avec le troquet du coin de la rue 🙁

2. Le nombre d’utilisateurs sur le reseau Francais n’est pas très etendu. Les utilisateurs de Fourquare peuvent connecter leurs comptes Twitter ou/et Facebook à Fourqsuare pour partager leurs check-ins avec leurs amis. Pour avoir une approximation du nombre d’utilisateurs actifs sur Paris, une petite recherche 4sq dans Paris sur Twitter ne montre pas beaucoup de updates (à peu près un par heure). Par exemple, j’ai été directement maire de tous les endroits que je visitais au début. Pas très drôle. Je suis aussi au coude-à-coude avec un autre utilisateur Foursquare pour rester maire du Printemps, alors que je n’y suis allé que 5 fois.

3. Avoir un service en France, mais pas d’équipe dédiée à le maintenir dans le territoire, est un move assez risqué. Tout d’abord personne n’est là pour contrôler la réputation de l’application dans le pays. Surtout, on ne peut pas parler avec un commercial pour soumettre de nouvelles idées ou demander des ajouts d’addresses à des fins marketing qui pourrait aussi bénéficier à Foursquare. Par exemple, je suis une gros consommateur des restos Cojean, mais ceux-ci ne figurent pas sur la liste, et j’aurais aimé parler à une personne de Foursquare pour changer cela.

4. Personne ne connait encore Foursquare. Ca, c’est un fait. On doit être moins de 10,000 à avoir entendu parler de Foursquare en France, et donc beaucoup moins à vraiment utiliser le service. Personne ne se fait l’évangeliste du service de géolocation Foursquare. Heureusment que Foursquare bénéficie de Twitter et Facebook pour se faire automatiquement connaître, sinon ça serait la loose.

De manière générale, Foursquare nous a envoyé une application pour s’amuser avec, mais pas de modérateur pour orchestrer son developpement au sein des techies francais. Tout groupe a besoin d’un leader, et je me demande bien quand et comment Foursquare va choisir les siens à Paris.